C’est une recette que j’ai trouvée dans mon livre « La bonne cuisine d’aujourd’hui » et que j’ai adaptée.

Elle est un peu longue mais en temps de cuisson, pas en manipulation.

Utilisez des ingrédients frais et vous aurez en bouche une explosion de saveurs.

Pour la réaliser, il vous faudra :

  • 1 gros oignon
  • 1 gros poivron
  • 100g de lard maigre (du vrai, pas des lardons)
  • 125g de champignons de Paris frais
  • 1 gousse d’ail
  • 1 cac de poivre
  • 1 cas de persil
  • 700g de viande de boeuf hachée
  • 6 tranches de pain de mie complet
  • 2 oeufs
  • 10 cl de crème liquide

On commence par préparer les légumes : peler et émincer l’oignon, épépiner le poivron et le couper en fines lamelles, brosser les champignons et les couper en dés, peler l’ail et l’écraser…

Mélanger bien le tout avec le poivre et le persil. Faire suer la préparation au beurre, sur feu doux, une vingtaine de minutes.

Mettre les légumes cuits et la viande dans un grand saladier et bien mélanger.

Oter la croûte du pain de mie et le tremper dans l’eau tiède. Essorer en pressant bien entre les mains et ajouter à la préparation.

Casser les oeufs dans le saladier et malaxer le tout pendant 5 minutes.

Avec les mains humides, façonner le mélange en deux rôtis.

Les placer dans un plat à four, verser un verre d’eau dans le fond, et enfourner (dans un four préchauffé) à 240° pour 40 minutes.

Ce temps écoulé, mettre le ou les rôtis dans un plat de service chaud et verser un peu de crème liquide dans le fond du plat à four en grattant pour récupérer les sucs.

1

N’ayez pas peur quand vous verrez la tête du rôti après 40 minutes dans le four : le dessus est noirci et on à l’impression que tout est brûlé : que nenni ! L’intérieur est resté moelleux !

Avec les quantités données, j’ai fait deux petits rotis : un pour le dimanche midi (nous étions 4 adultes + 2 enfants), l’autre que nous avons dégusté froid le lendemain soir… C’est très bon,
froid, cela se mange comme un pain de viande.
Comme il en restait encore, cela nous a donné une envie de pique-nique : c’est alors tout naturellement que j’ai commencé à préparer un panier pour le lendemain.

2

Ainsi, au lieu d’aller à la cantine, en ce mardi midi ensolleillé, le zhom et moi sommes partis, panier sous le bras, nous restaurer dans les bois, à deux pas de nos bureaux. Sympa, non ?

picnic1
picnic2
picnic3
picnic4

PS : j’attends vos photos et vos menus de mariage ! Règles ici : clic !