Bah voilà, désolée, mais on ne peut pas toujours présenter de la cuisine top classe qui se la pète.

Oui, j’avoue, je mange des saucisses. Oui, j’avoue, je mange du chou.

Cette recette, je l’aime beaucoup et le zhom aussi.

Il y a 11 ans, avec mon cher et tendre, nous prenions appartement commun. Et j’emménageais dans ma cuisine avec pour seul et unique bouquin « La cuisine facile » de Françoise Bernard.

Encore intimidée par la préparation/cuisson de plein d’aliments, je n’en achetais que lorsque j’étais certaine de trouver une recette pour les accommoder.

Le samedi, en plein centre-ville, nous avions le marché à deux pas de notre appart. Et le marchand de légumes vendait des énormes choux blanc, à un prix défiant toute concurrence (et bien adapté à notre budget serré).

J’avais repéré une recette, page 155, intitulée « chou pommé braisé aux chipolatas ». Alors je me suis laissée tenter, suivant les explications pas à pas car je n’avais jamais épluché ni fait cuire
un chou.

The recette :

  • 1 chou bien serré de 1kg
  • 50g de beurre
  • 1 oignon
  • 1 carotte
  • 2 gousses d’ail
  • 8 chipolatas merguez
  • 2 cas de vinaigre
  • sel + poivre

Débarrasser le chou de ses feuilles flétries. Le laver. Supprimer les côtes épaisses. Le couper en tranches fines.

Faire bouillir 10 min le chou dans de l’eau salée (blanchir). Egoutter aussitôt en les pressant pour faire sortir toute l’eau.

Dans une cocotte, faire chauffer 50g de beurre et y mettre à revenir l’oignon émincé et la carotte coupée en rondelles.

Ajouter ensuite le chou, l’ail, sel et poivre. Couvrir et laisser cuire 1h à feu doux.

5 minutes avant de servir, faire cuire les chipolatas merguez à la poêle.

Mettre le chou dans un plat creux et les merguez par dessus. Verser le vinaigre dans la poêle restée sur le feu et mélanger en grattant les sucs. Verser sur le chou avant de servir.

Maintenant que j’ose ne pas suivre une recette à la lettre (inconcevable à l’époque, bah oui), n’aimant pas franchement les chipos, et ayant un très gros faible pour les merguez, c’est ces
dernières que je sers avec mon chou.

1

C’est pas une bonne idée de recettes, ça, quand on a acheté des merguez pour un barboc (on est quand même en été, non ?) mais que le temps se la joue giboulée de mars juste entre midi et 14h ?

Grâce à moi, vous pourrez sauver vos merguez avec un petit plat qui réchauffe… Merci qui ?