Chez nous, les croque-monsieur (pas de « s » car c’est invariable : le « croque » ne s’accorde pas car issu du verbe « croquer » et il n’y a qu’un seul monsieur à croquer à chaque fois ! Je faisais la dictée de Pivot à une époque, alors, hein, ho) sont généralement à base de jambon.

Mais un soir de flemme, point de jambon mais des aiguillettes de poulet à utiliser. Je me suis alors rappelée le billet de Véro… Eh oui, quand on passe une heure à surfer sur les blogs des copines, ça sert !!!

En plus, j’avais justement acheté du pain de mie au retour du boulot parceque je n’avais plus de pain maison et pas le temps d’en faire pour le soir même.

Procédure pour 6 croque-chicken (1 pour les petits n’enfants et 2 pour les grands adultes qu’ont très faim après une journée de dure labeur) :

  • Dans une poêle, on fait cuire les aiguillettes de poulet (j’en avais 8). Réserver.
  • On pose toutes les tranches de pain de mie sur la table (12 donc, y-en a 5 qui suivent !)
  • Sur chacune, on pose une tranche de gouda (il faut donc 12 tranches, ouais !, maintenant, ça faillotte…)
  • Puis, on met le poulet : couper les aiguillettes en deux si elles sont trop longues et mettre les deux moitiés côte à côte mais seulement sur 6 des tranches de pain présentes sur la table (c’est bon ?)
  • Vient ensuite le tour des deux belles tranches de chorizo que l’on va poser sur les aiguillettes (il en faut donc 24 ? Non ! 12 puisqu’on les met que sur la moitié des tranches, pfff !)
  • On termine par une grande tranche de tomate sur le chorizo
  • Et on ferme les croque-chicken avec la tranche de pain qui ne contient que du gouda
  • Nous avons donc 6 croque-monsieur qu’il ne reste plus qu’à faire dorer à la poêle dans un peu de beurre (ou dans l’appareil fait exprès pour, s’il est accessible chez vous)
1