J’ai commencé ce blog il y a 40 mois et je n’ai pas encore publié cette recette que je fais au moins une fois par mois… Allez savoir pourquoi…

J’ai bien ma petite idée : au début, c’est sans doute parce que j’estimais que cela n’en valait pas la peine…
Ensuite je me suis fait disputé par les copines parce qu’elles ne trouvaient pas sur mon blog ce grand classique…
Après, j’ai cru l’avoir publiée donc cela ne m’a plus préoccupée…
Enfin, je me suis de nouveau fait disputée la dernière fois, lorsque déposant mon joli gratin fleur sur la table, j’ai du avouer que non lorsque bien évidemment on m’a demandé « waouh, qu’il est bon, la recette est sur ton blog ? »…

Donc, at least, voici la recette simplissime de gratin dauphinois que je réalise dans le moule fleur Flexipan, qui fait une présentation d’enfer et qui rend les pommes de terres ultra fondantes…

Il vous faudra :

  • 1 kg de pommes de terre à gratin
  • 2 * 20 cl de crème liquide entière
  • 2 * 50g de gruyère râpé
  • sel, poivre
  • ail séché en poudre
  • oignon séché


Première étape : on épluche les pommes de terre puis on les émince le plus finement possible : j’utilise une mandoline, c’est le top. Les tranches
tombent au fur et à mesure dans le saladier situé en dessous. Surtout ne pas les essuyer : c’est l’amidon qui rend le gratin moelleux, ne vous en débarassez-pas.

Deuxième étape : on pose le moule souple sur une grille et on positionne joliment les tranches de pommes de terre dans le fond du plat. La première
couche est importante car c’est elle que l’on verra à la fin sur le dessus puisqu’on démoulera le gratin.
Placer ainsi la moitié des tranches, bien à plat, et bien disposées.

Troisième étape : saler, poivrer, saupoudrer d’ail et d’oignons séchés et arroser de 20cl de crème liquide entière.
Ajouter également 50g de gruyère râpé réparti uniformément. Le gruyère est important, j’ai déjà essayé sans mais le résultat final est moins sympa, la tenue est moins bonne.

Recommencer la 2ème étape avec le reste des pommes de terre, puis la 3ème étape : assaisonnement, crème et gruyère dans les mêmes proportions.

Enfourner à 180° pour une bonne heure (c’est un minimum, ajustez selon votre four).
Testez avec la pointe du couteau qui doit s’enfoncer sans soucis dans la chair des pommes de terre.

A la fin de la cuisson, sortir le moule du four et laisser reposer 5 minutes avant de le démouler sur le plat de service.
En général, il y a sur les bords des parties noircies qui se détachent toutes seules. Je les retire pour soigner la présentation.
Servir une « pétale » par personne.



Bien sûr, en démoulant le gratin, la partie vraiment gratinée se trouve en dessous mais ce n’est pas un problème : dans l’assiette, vos pommes de terre fondantes reposent sur une couche
croustillante et c’est vraiment miam !