Eh non je ne vais pas vous raconter déjà mon week-end avec Clairechen parceque bien évidemment à l’heure où j’écris ce billet ben je suis pas encore partie, voyez-vous !

Vive la fonction « programmation » des billets canalblog ! (et de la MAP, et de la machine à laver, et du lave-vaisselle, et de la cafetière… bref!)

Il y a un peu plus d’un mois j’ai reçu un colis dégustation de Maille. J’avais prévenu que je ne me forcerais pas à dire du bien si en vrai j’avais pas trouvé ça bon.

Alors, j’ai tout testé et j’aime beaucoup beaucoup. Il faut dire que je suis une grande consommatrice de moutarde. Alors quand elles sont de qualité et aromatisées, ce n’est que du bonheur. J’ai le palais moins exercé par contre pour apprécier la subtilité du vinaigre balsamique aromatisé aux oranges.

Pour la recette qui suit j’ai utilisé la moutarde aux tomates séchées et piment d’Espelette.

1
  • un rôti de boeuf de 700g
  • 3 cas de moutarde
  • 2 tranches de pain rassi
  • 2 belles gousses d’ail
  • 1 oignon
  • un petit bouquet de basilic
  • une cas d’origan séché
  • 1 cas d’huile d’olives
  • sel, poivre

Hacher l’ail, l’oignon, le pain et le basilic. Ajouter l’origan, le sel, le poivre, la cuillère à soupe d’huile d’olives et bien mélanger le tout. Réserver.

Dans un faitout, faire revenir le rôti sur tous ses côtés.

Le retirer du feu, attendre 10 minutes et badigeonner toute sa surface de moutarde.

Puis, appliquer le mélange herbes/pain sur le rôti en appuyant pour le coller à la moutarde.

Placer le rôti enrobé dans un plat à four et enfourner à 200° pour 25 minutes (pour un rôti saignant).

Au sortir du four, laisser le rôti reposer 10 minutes, recouvert d’une feuille de papier alu (cela permet aux fibres de se détendre).

Découper en tranches avec un couteau électrique. La croute se casse mais on peut facilement la remettre en place pour le service à l’assiette.

2

J’ai beaucoup aimé, c’est une explosion de saveurs, un peu piquantes forcément.

Il m’est resté l’équivalent d’un bol de croûte cuite… j’en ai mangé un peu à la petite cuillère (!) avant de la recycler… mais ça, c’est une autre recette !

3