Pour le réveillon, j’avais envie de volaille.

Mais je déteste découper les poulets, les chapons, les pintades, les dindes… Je ne suis vraiment pas douée pour faire un beau service avec ces bêtes-là… Du coup, j’ai commandé des suprêmes de
chapon à mon boucher, ce qui permet de tricher : exceptée l’aile, le reste se découpe très facilement en filet.

La préparation se fait en 3 étapes:

– d’abord, on doit blanchir la volaille

– ensuite on doit la marquer à la poêle

– enfin, on la fait cuire au four

– (et on régénère le tout si on a préparé à l’avance)

Pour les étapes 1, 3 et 4, j’ai utilisé mon four vapeur.

Pour blanchir la volaille, j’ai utilisé la fonction vapeur à 100° pendant 7 minutes : au niveau du temps, j’ai fait au pif, sachant que c’est 4 ou 5 minutes quand on fait blanchir des légumes.

Si vous n’avez pas de four vapeur, pour blanchir une volaille il faut la placer dans de l’eau froide, la porter à ébullition puis laisser frémir 5 minutes.

Sachant que j’avais 6 suprêmes de 700g chacun, j’ai trouvé ça très pratique de pouvoir les placer tout simplement sur la plaque du four !

Une fois les suprêmes blanchis, les faire dorer légèrement à la poêle : je les ai fait revenir dans du gras de foie gras, tant qu’à faire !

Les replacer sur la plaque du four et réserver.

Dans un bol, mélanger :

  • 6 cas de miel
  • 6 cas d’huile de tournesol
  • 2 cac bombées de mélange d’épices spécial pain d’épices
  • sel & poivre

Appliquer cette préparation sur l’ensemble des suprêmes, dessus et dessous.

Préchauffer le four à 200°.

J’ai utilisé la fonction air chaud + vapeur.

Ainsi que la sonde : mon four possède une sonde, que l’on insère dans l’aliment à cuire (ici, je l’ai planté au coeur du suprême). Dés que la température est atteinte (ici, c’est 64°), le four sonne et s’arrête : c’est génial, on est certain de cuire la volaille pile comme il faut. D’ailleurs, elle était parfaite, pas sèche du tout.

Et, cerise sur le gâteau, mon four a une fonction régénération qui utilise un savant mélange de vapeur, d’air chaud, d’humidité… pour réchauffer les plats sans les dessécher.

J’ai donc pu préparer ces suprêmes dans l’après-midi, tranquillou, puis les régénérer 15 minutes à 150°lorsque nous étions à l’entrée.

supreme chapon

La photo n’est pas géniale car je n’ai pas pris les filets de suprêmes en situation, dans l’assiette, accompagnés de pommes dauphines aux cèpes et d’une poêlée de champignons. Mais cela vous donne quand même une idée.

Si vous avez la chance d’avoir un four vapeur comme moi, n’hésitez vraiment pas à vous servir de la fonction combinée air chaud + vapeur, sur la viande et la volaille, le résultat est vraiment bluffant.

Je vous souhaite un excellent weekend !