C’est le week-end ! Et pour beaucoup c’est donc bricolage !
Enfin, pour moi aujourd’hui ce sera les soldes, sauf s’il neige trop car les routes seront impraticables !

Je vous propose donc une petite leçon de relookage de meuble, comme c’est un meuble de cuisine, ce n’est pas totalement hors-sujet, n’est-ce pas ?
Et puis, cela faisait longtemps que je ne vous avais pas donné des nouvelles de ma maison solognote !

Tout d’abord, qui dit vieux meuble de cuisine dit meuble bien cracra…

Alors, employons les grands moyens : un seau d’eau bien chaude, du Saint-Marc en paillettes, une grosse éponge et on récure le meuble de fond en comble.

Quand le meuble est sec, on prend une pierre à poncer (ou du papier de verre) à grain fin, et on ponce tout le meuble, dans le sens des veines du bois.

On retire le plus gros de la poussière avec une balayette, puis l’aspirateur (avec un embout brosse) puis on repasse un coup d’eau chaude, à l’éponge.

Voilà, on obtient le résultat ci-dessous :

meuble pin 1

Le meuble est prêt à peindre.

Il a dû être ciré ou vernis, avant, il y a longtemps, et malgré le dégraissage au Saint-Marc et le léger ponçage, il vaut mieux commencer par une couche de sous-couche pour que la peinture
puisse bien adhérer.

Pas besoin de prendre une sous-couche spéciale : j’ai utilisé celle que nous achetons en grande tine de 50 litres, la sous-couche universelle, et qui nous sert pour les murs. Toutefois, ne
choissisez-pas non plus le premier prix , elles sont rarement assez couvrantes.

meuble souscouche
Retirer les vitres, ainsi que les poignées de portes et de tiroirs, que vous peindrez à plat.

Ne faîtes pas l’impasse sur l’intérieur du meuble :  d’ailleurs, si votre sous-couche est de bonne qualité, elle couvrira le pin de façon suffisante et vous n’aurez pas besoin de rajouter de
la peinture.

Après 24h, le meuble est prêt pour la première couche de peinture.
Ici, j’ai choisi du blanc.
Quand la couche de blanc est sèche, appliquez la deuxième couche : ici du taupe.
A certains endroits, j’ai fait des effets croisés avec un pinceau plat. Mais si vous trouvez ça moche ou bizarre comme le zhom, ne le faîtes pas
!

Pour terminer, il faut passer une couche de finition : ici une cire incolore anti-tâche, qui permet de donner un effet un peu satiné au meuble (on ne s’en rend pas compte sur la photo) et de
le protéger.

meuble pin 3


Je n’ai pas souhaité remettre les vitres.

J’ai acheté du tissu, et ma copine Sylvie a réalisé 3 petits rideaux.
Avec le même tissu, elle a également fait une nappe pour la table, comme ça, c’est joliment coordonné.

Et elle m’a offert hier soir des petits coeurs qui pendouilleront aux poignées des tiroirs… et qui feront un rappel du dessous de plat en mosaïque que j’ai réalisé… lui-même assorti au tissu !

meuble pin fini
mosaique 1

Ma copine Isabelle m’a offert des tasses à café couleur taupe qui ont trouvé leur place sur l’étagère, tellement elles se fondent dans le décor. J’ai de chouettes copines, hein ? Merci les filles…

meuble sam

Enfin, j’en ai profité pour peindre des lignes taupes sur la porte d’à côté afin de faire un rappel de couleur.
Le séjour solognot prend forme !

Je vous souhaite un excellent week-end !