Cela fait très longtemps que je ne vous ai pas parlé de ma maison de campagne en Sologne. La dernière fois, nous finissions la cuisine avec la pose de la crédence en
carrelage
Globalement, on peut dire que l’intérieur de la maison est OK, chaque pièce ayant retrouvé sa fonction !

Il fallait donc se concentrer sur les extérieurs.
Nous voulions commencer par un joli coin terrasse ainsi qu’un nouveau portail.

Nous avons commencé par retirer le grillage tout rouillé, nous avons nettoyé le mur au karcher. Le frère du zhom nous a posé une nouvelle clôture puis nous avons retapé le mur.

Nous avons ensuite creusé le trou pour la future terrasse. Nous avons posé un film géotextile dans le fond, et nous l’avons recouvert de grave. Ah oui, on a aussi découpé le mur qui nous séparait de mes beaux-parents histoire de faciliter le passage entre les deux maisons. Le grave a été recouvert de sable. Il a fallu bien aplanir le tout car nous souhaitions poser des pavés sur ce lit de sable (terrasse réalisée en avril 2010).

Le frère du zhom nous a fabriqué un portail avec les restes de clôture afin d’harmoniser l’ensemble. Au mois d’avril cette année, nous avons crêpi le muret. Nous avons dessiné des allées : creuser la terre, placer un géotextile, le recouvrir de grave puis terminer par des cailloux décors.

Nous avions également envie d’un coin barbecue. Le zhom a tout d’abord réalisé une chappe de béton. Nous avons également délimité l’espace en plaçant deux panneaux bois. Il ne restait plus qu’à monter le barbecue (avril 2011).

Enfin, la dernière réalisation, qui date du début du mois, c’est une deuxième chape béton à côté de l’espace barbecue pour y monter un chalet en bois : n’ayant pas de garage, nous stockions les vélos adultes chez mes beaux-parents et les vélos des enfants dans l’entrée. Nous pourrons maintenant ranger les vélos, le sac de charbon, le terreau, les outils de jardin etc.

Maintenant que les espaces sont bien définis, il ne reste plus qu’à nettoyer le terrain qui reste, replacer de la terre à certains endroits, planter du gazon et nous aurons enfin un jardin agréable.

C’est un résumé rapide de tout ce que nous avons fait en plus d’un an ; ce fut beaucoup moins simple qu’il n’y parait bien sûr car comme pour tous travaux, les mauvaises surprises ont parfois été au rendez-vous…