Le plus fastidieux dans la confiture de rhubarbe, c’est d’éplucher les tiges de ce « fruit » que les botanistes classent parmi les légumes (à l’inverse de la tomate, quoi !).

Comme je n’ai pas la chance d’en avoir dans mon jardin, je l’achète chez le maraîcher et souvent il est nécessaire de l’éplucher pour retirer les fils les plus coriaces.

Une fois que j’ai déshabillé les tiges, je coupe le tout en tronçons de 1 cm et je pèse.

Pour 1.3kg de rhubarbe épluchée, j’utilise 1kg de sucre à confiture (Confisuc ou Gelsuc).

Je mets le tout dans un faitout, j’ajoute les graines de deux gousses de vanille fendues et grattées, je mélange et je laisse macérer deux ou trois
heures.

L’avantage du sucre à confiture, c’est qu’il n’est pas nécessaire d’ajouter quoi que ce soit d’autre (jus de citron, etc) et qu’il a besoin de moins de cuisson.

Mettre le faitout sur le feu et porter à ébullition. Maintenir pendant 10 minutes.

Attention de ne pas trop cuire la rhubarbe pour garder une texture souple et brillante.

Quand j’ai été un peu trop grossière dans mon découpage de tronçons, et qu’il reste de gros morceaux après la cuisson, je donne quelques coups de mixeur plongeant pour obtenir la texture
désirée.

Et voilà !