3

L’autre dimanche, j’étais chez Dorian et j’avais les yeux émerveillés d’une enfant devant un magasin de poupées : j’étais simplement plantée devant sa, que dis-je, ses bibliothèques culinaires…

Et que je te prends un bouquin, et que je t’en feuillète un autre…

Et Dorian me dit « regarde celui-là, les photos sont mortelles ! » et c’était « Mes 100 recettes de chocolat » de C. Felder.

Y-avait des tas de trucs extras, des trucs que jamais je n’imaginerai pouvoir faire par manque de temps, d’ingrédients, de matériel adéquat…

Et puis, presque à la fin du bouquin, je tombe sur une recette de « caramou » : sur la photo, cela ressemble à des carambars au chocolat, mais qu’on devine tendres, et pas du genre à vous décoller
un bridge.

Je ne résiste pas et vais rejoindre Dorian qui se démenait aux fourneaux : « je peux te piquer cette recette ? »

Et il me dit : « je t’en prie, fais-toi plaisir ! »

Ah, si c’est pas un homme qui sait parler aux femmes, ça…

Donc je prends un bout de papier qui traine dans mon sac à main (une facture de chez Becus, si c’est pas un signe ça), un crayon, et je griffonne vite fait la liste des ingrédients.

  • 200g de chocolat au lait patissier
  • 250g de sucre
  • 33cl de crème liquide
  • 250g de glucose liquide
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 10g de beurre salé

Hacher le chocolat.

Mettre le sucre + la crème + le glucose + le sucre vanillé dans une casserole et faire cuire jusqu’à 118°.

1

Franchement, j’ai cru que ma termo-sonde était en panne… Le thermo monte très vite jusqu’à 100°… Et ensuite, il faut attendre 30 bonnes minutes pour les 18° supplémentaires ! (*)

Finalement, quand on y arrive, on retire du feu et on ajoute le chocolat puis le beurre.

Mélanger délicatement.

Verser la préparation sur un papier sulfurisé et laisser refroidir.

2

Couper en batonnets, un peu comme des carambars.

4

J’ai roulé les chutes en billes…

5