Déjà décembre, plus les années passent et plus elles passent vite, c’est terrible !

Le froid ne s’est pas encore complètement installé, mais on peut quand même craquer pour une petite tartiflette !

Quand on demande autour de soi, il s’avère qu’il y a deux méthodes : la tartiflette plutôt comme un gratin, qu’on fait cuire au four, et la tartiflette qu’on fait cuire, comme ici, dans une poêle.

La tartiflette est une recette moderne puisqu’elle n’a que 30 ans : inventée en 1980 pour doper les ventes de reblochon, elle a vite eu un succès fou.

Pour votre culture, tartiflette vient de tartiflâ, qui signifie pomme de terre en savoyard.

Ma copine Nathalie m’a offert un livre de recette « Cuisine de Savoie », avec des recettes plus traditionnelles, parmi lesquelles j’ai déniché une recette appelée péla, du nom de la poêle dans laquelle elle est réalisée.

Dans cette recette, on retrouve tous les ingrédients de la tartiflette, sans les lardons.

Pas besoin d’allumer le four ou de salir autre chose qu’une poêle, c’est chouette, non ?

Pour 4 gourmands, il vous faudra :

  • 1kg de pomme de terre Charlotte
  • 1 reblochon fermier ou fruitier
  • 200g d’émincés fumés
  • 2 oignons

Faire cuire les pommes de terre à la vapeur ou dans une casserole d’eau salée.

Elles doivent rester légèrement fermes afin qu’on puisse les découper ensuite en rondelles sans faire de purée.

Dans la recette traditionnelle, on ne fait pas cuire les pommes de terre à l’avance : on les coupe en très fines rondelles et on les fait cuire directement à la poêle. Mais c’est beaucoup plus long.

Emincer très finement l’oignon.

Gratter le dessus et le dessous du reblochon, retirer complètement les bords.

Le couper en deux dans l’épaisseur.

Dans une grande poêle, faire rissoler les oignons dans 1 cas d’huile (feu moyen).

Quand ils commencent à être tendres, ajouter les lardons.

Une fois les lardons cuits, baisser à feu doux et placer les rondelles de pommes de terre dans la poêle.

Placer par dessus les deux moitiés de reblochon.

Couvrir et laisser le fromage fondre gentiment. 

tartiflette

Servir avec une belle salade verte dés que le fromage est complètement fondu.

Accompagner d’une bonne bouteille de vin de Savoie, ici, un Chignin-Bergeron.