Je bosse dans une boite qui enchaine les plans sociaux mais au moins, je peux bénéficier des avantages du CE.

Ce cher comité d’entreprise qui me permet de faire de la gym 3 fois par semaine pour même pas le prix d’une Wii-Fit, qui me permet de louer gratuitement 4 DVD par semaine, qui subventionne les concerts ou les entrées dans les parcs et musées, qui prête tout l’équipement de ski, qui me permet d’emprûnter livres, CD ou magazines… et j’en passe. A défaut d’augment, j’essaie d’en profiter un max !

Certains magazines sont à consulter sur place et c’était le cas d’un magazine de cuisine dans lequel j’ai vu cette recette, enfin, le principe de cette recette : je ne saurais vous jurer que mes proportions sont identiques mais en gros, j’ai gardé l’idée et les principaux ingrédients !

Je n’ai pas utilisé un lapin entier. J’ai préféré acheter des cuisses de lapin (une par personne – recette pour 6)

Dans une cocotte, faire revenir les cuisses de lapin dans un mélange beurre-huile d’olive. Le feu doit être doux pour qu’elles dorent sans brûler. Laisser une dizaine de minutes, en les tournant de temps en temps.

Ajouter ensuite 6 ou 8 oignons grelots émincés, 100g d’allumettes de lardons, 25cl de vin blanc sec (Muscadet) et une bonne cuillère à soupe de moutarde aux fruits rouges.
Saler et poivrer.

Couvrir et laisser une vingtaine de minutes (feu doux).

Pendant ce temps, préparer le crumble en mélangeant du bout des doigts 100g de farine + 80g de flocons d’avoine + 30g de noisettes concassées + 130g de dés de beurre demi sel bien froid + des herbes de provence.
Ne faites pas de trop petites miettes.

Disposer les cuisses de lapin dans un plat à four. Verser le jus de cuisson. Et recouvrir de crumble.
Enfourner ensuite une vingtaine de minutes à 180°.

La présentation en cassolette individuelle, c’est juste pour la photo !
J’ai servi le lapin dans un grand plat à gratin en porcelaine blanche.

Si vous avez, essayez vraiment d’utiliser une moutarde aromatisée.