Ma copine Karinette m’a livrée 2 kg de coings à domicile. J’adore la gelée de coings (ma mamie en fait de sublimes !) mais n’avait jamais tenté l’expérience…

J’ai bien nettoyé les coings mais je ne les ai pas épluchés.

Le soucis, c’est que lorsque j’ai commencé à les couper en morceaux, certains des coings étaient gâtés : la chair était marron.

Après avoir enlevé les coeurs et les pépins (que j’ai conservés), il restait un peu moins de 700g de coings. J’ai donc ajouté 3 petites pommes pour avoir un peu plus de fruits (1kg).

J’ai coupé les fruits en petits morceaux. J’ai tout mis dans un fait-tout avec 50cl d’eau et les pépins. Cela recouvrait à peine les fruits.

J’ai laissé sur le feu environ 20 minutes. En plantant un couteau dans la chair, j’ai pu constater que tout était cuit.

N’ayant pas trouvé de mousseline, j’avais acheté une boite de collant mousse premier prix et je me suis servie du fond de culotte, que j’ai découpé, pour filtrer le jus ! Super pratique !

J’ai récupéré environ 500g de jus et 500g de purée de fruits (qui a fini en pâte de fruit, mais je vous raconterai ça demain).

Ayant pu constater un peu partout que la difficulté majeure de la gelée, c’est qu’elle prenne, j’ai utilisé du sucre spéciale gelée.

J’ai donc mis dans mon fait-tout, les 500g de jus avec 400g de gelsuc. J’ai également ajouté une gousse de vanille fendue.

gel_e

Au premier bouillon, j’ai compté 7 minutes, tout en remuant régulièrement. Vers la fin, il est nécessaire d’écumer légèrement.

J’avais ébouillanté deux pots et je les ai remplis avec la gelée dés la fin de la cuisson. Hop, on les retourne 2 minutes pour stériliser le couvercle.

1

Question de goût, je préfère quand la gelée de coing n’est pas trop foncée. Pour moi, la couleur que j’ai obtenue est parfaite, d’un joli orangé. Et vous voyez tous ces minuscules grains de
vanille ? C’est beau, non ?