268

Petite digression…

Il y a des week-end où je reçois des invités à quasiment tous les repas et où je prépare (forcément, vous commencez à me connaitre !) mes menus à l’avance pour :

– que ce soit équilibré
– que ce blog s’enrichisse de nouvelles recettes
– que le frigo et les placards contiennent les bons ingrédients

On ne peut pas passer son temps à cuisiner ET à faire les courses… Généralement, on fait les courses avant ! :o)

Mais souvent, quand je lis une recette, ou que j’en imagine une, je ne me focalise que sur les ingrédients « nobles » : poisson, viande, légumes, épices… et je zappe les « basiques » comme la
farine, la crème fraiche, le beurre, les oeufs car ce sont des aliments censés être toujours présents dans ma cuisine… Oui, mais voilà, j’ai rarement 15 litres de crème fraiche d’avance… Et
si je prévois une quiche le vendredi soir, un gratin dauphinois le samedi midi , des carbonara le soir, un flan de courgettes et une tarte à la rhubarbe le dimanche… Il m’arrive de zapper,
surtout en fin de semaine, quand la fatigue se fait sentir (mais non je ne cherche pas d’excuses, enfin, si, un peu quand même…), que l’addition dépasse le
niveau de stock et oups je me retrouve à cours de crème fraiche un dimanche midi !

Me voilà donc à faire deux choses en parallèle le dimanche matin dans ma petite cuisine :

– garnir un fond de tarte de rhubarbe
– garnir mon nouveau moule flexipan (encore ?! ben oui…) de courgettes râpées

Direction frigo pour préparer mes deux appareils :

– crème fraiche + sucre pour le dessert
– crème fraiche + oeufs pour les flans

Et là, Ô désespoir, seules 2 petites briquettes de 20 cl subsistent…

Fernand est dans le centre-village avec les enfants qui étrennent le nouveau parc de la mairie… Yes ! Ni une ni deux, je prends mon portable et appelle mon chéri… Zut, ça bascule tout de
suite sur la messagerie : et pour cause, j’aperçois le téléphone dans le salon sagement raccordé au rechargeur de batterie…

Well, grand moment de solitude où toute sorte de questions métaphysiques se bousculent dans mon esprit : et si je mets du fromage blanc dans la tarte à la rhubarbe ? et si je ne mets que du lait
dans les flans ? oui, mais est-ce que le rendu sera le même ? est-ce que ça va bien se tenir ?
Autant les soirs en semaine, quand nous sommes que tous les 4, je ne me pose pas de question et j’expérimente facilement en me disant « on verra bien »… Autant, là, le dimanche matin, 1h avant
l’arrivée des invités, je n’aime pas trop l’improvisation ! Eh oui, j’avoue…

Et puis, tout d’un coup, une illumination… J’ai toujours le téléphone en main (faut suivre !) et j’appelle… « Môman ? » Voilà, tout d’un coup, je ne suis plus toute seule avec mon problème…
C’est génial les mamans pour ça ! Et la mienne est toujours prête à cogiter sur des sujets comme ça : comment faire des flans de courgettes sans crème fraiche ?

Oui, parceque c’est finalement la solution retenue… C’est la tarte à la rhubarbe qui a gagné à l’unanimité le droit d’utiliser les malheureux cl de crème restants… comme vous le verrez
demain.

Ma maman cherche dans son cahier spécial des bonnes recettes testées puis modifiées et customisées par elle, et me rappelle.

En 3 minutes à peine, elle me donne la recette suivante :

– émincer 2 belles échalottes et faire fondre dans un peu d’huile d’olives
– râper 4 courgettes et les ajouter
– faire revenir le tout jusqu’à ce que les courgettes ne rendent plus d’eau…
– préparer un appareil constitué de 4 oeufs (ou 3) + 1 sachet de gruyère râpé + une bonne dose de persil haché
– mélanger le tout, verser dans un moule à manqué
– enfourner à 180/200° pendant une vingtaine de minutes

Voilà !

Donc, après avoir garni mes moules individuels de courgettes râpées (revenues avec ail et oignons), je verse l’appareil oeufs + gruyère + persil dans chaque empreinte.

En 15 mn à 180°, j’obtiens ces délicieuses petites choses qui sont extras pour un barbecue !

351