J’ai réalisé ces baguettes façon pizza il y a plusieurs semaines, j’étais complètement à la rue côté organisation !

Je n’avais même plus de farine T55 ! Donc pas de quoi faire du pain maison, ni de quoi faire une pâte à pizza. Je suis donc allée à la boulangerie acheter une baguette, un truc de dingue ! :o)

C’était un soir, après avoir récupéré les enfants à l’étude : Elian s’était pris une porte (de WC !) dans la figure, et il avait un méchant trou sur le front : il me fallait donc aller dans le centre village pour acheter des strips à la pharmacie. En passant devant la boulangerie, l’odeur du pain cuit a attiré mes loustics (surtout que depuis plusieur jours je leur proposais du pain de mie Harry’s, ahem).

« On achète du pain » ? Les enfants adorent acheter le pain eux-mêmes, donner les pièces et recevoir la monnaie. Depuis que j’ai ma MAP, ils en ont peu l’occasion…

Nous étions sur le chemin du retour, chaque gamin avec son cartable, moi portant mon ordinateur, plus le sac de rollers de Léane plus la baguette et soufflant comme un boeuf, quand Elian a dit que pour se remettre de ses émotions il mangerait bien une pizza.

J’étais un petit peu énervée (pis j’avais mal au pied parce que j’avais pas prévu l’aller retour au village et j’avais pas les chaussures adéquates !) alors je l’ai un peu rembarré en lui disant que déjà, hein, y-avait les devoirs à faire, puis les douches, puis le strip à mettre et que hei j’avais pas de quoi préparer la pâte.

Et puis une fois à la maison, quand les choses se calment un peu, que tout le monde est douché, que les devoirs sont faits, je mets les pieds dans la cuisine et je me dis « mais qu’est-ce qu’on va manger ? »

Impossible de ne pas profiter de la baguette (que le zhom avait d’ailleurs déjà entamée avec du saucisson !).

Couper la baguette en 2 morceaux (un plus grand pour les parents !), puis fendre en deux, comme pour des sandwiches.

Badigeonner la mie de sauce tomate au basilic, puis garnir avec ce qui vous tombe sous la main : ici, des rondelles de chèvre, et des lanières de jambon blanc.

Saupoudrer d’origan séché et enfourner une dizaine de minutes à 200°.

1

Servir avec une belle salade verte et accueillir les exclamations reconnaissantes de vos enfants : « t’es trop forte maman, c’est trop trop bon ». Il en faut peu pour faire plaisir…

Ce n’est pas comme des bruschettas, car le fond est plus moelleux, et les enfants ont préféré cette version.

Et puis sinon, ne vous inquiétez pas si je joue les grandes absentes cette semaine : je suis en formation intensive d’anglais à Paris et quand je rentre le soir je suis complètement vannée !

See you !