Rochers praliné

Publié le par Audinette

Une fois que vous avez fait votre praliné maison, vous pouvez faire des rochers praliné maison, toujours selon la recette de Chistophe Felder.

Il faut d'abord faire fondre :

  • 80g de chocolat au lait
  • 20g de chocolat noir

Et ajouter le chocolat fondu au praliné bien mixé.
A l'aide d'une poche à douille, remplir des empreintes demi-sphères puis déposer au centre une noisette entière (torréfiée en même temps que celles ayant servi au praliné).

Dans la recette, les quantités sont indiquées pour 30 rochers mais je n'ai pu remplir que 24 empreintes...ce qui, comme on les assemble ensuite deux à deux, donne 12 rochers seulement. J'étais super déçue de ne pas en avoir plus... Mes demi-sphères sont peut-être plus grandes, pourtant sur la photo du bouquin, elles ressemblaient fortement aux miennes (des Demarle). Donc je vous conseille de doubler les quantités de pâte de praliné.

Laisser figer 2h au frais les demi-sphères de pralin avec leur noisette.
Puis vient le moment de l'enrobage. Pour ça, il vous faudra :

  • 30g de noisettes caramélisées et torréfiées (voir recette praliné maison) puis hachées
  • 250g de chocolat noir
  • 30g de pralin

Mélanger le chocolat fondu et tempéré avec les noisettes hachées et le pralin. J'ai réduit les quantités car du coup, j'avais moins de rochers à enrober.

Démouler les demi-sphères et les coller deux à deux. Plus facile à dire qu'à faire car dans la majorité des cas, ma noisette dépassait et donc son côté bombé m'empêchait de coller les deux surfaces !
Les faire tremper dans le chocolat aux noisettes puis, à l'aide d'une fourchette, les égoutter et les déposer sur une feuille de papier sulfurisé. Laisser figer avant de déguster, car les rochers seront meilleurs après une nuit de repos.

Rochers praliné

Je vous conseille de ne pas mettre la noisette entière dans le pralin. Il vaut mieux mettre des noisettes concassées : cela facilite le collage des sphères et en plus, je trouve ça plus agréable à la dégustation.

Publié dans Gourmandises

Commenter cet article